Home » tag

Un jour une photo


Tous les articles sur zdar.net (texte, photos, et vidéos) à propos de : Un jour une photo

Londres »

26 jan 2011 · Pas de commentaires · 1 722 lectures

« La différence qu’il y a entre les oiseaux et les hommes politiques,
c’est que de temps en temps les oiseaux s’arrêtent de voler ! » (Coluche)
Extrait de mon projet Londres en Hipstamatic (2011).

Digressions »

25 jan 2011 · Pas de commentaires · 2 068 lectures

« Un homme qui pense, non à une femme comme au complément d’un sexe,
mais au sexe comme au complément d’une femme, est mûr pour l’amour. » (André Malraux)
Extrait de mon projet Londres en Hipstamatic (2011).

Londres »

24 jan 2011 · Un commentaire · 1 978 lectures

« L’art est toujours plus abstrait que nous ne l’imaginons.
La forme et la couleur nous parlent de forme et de couleur, et tout s’arrête là. » (Oscar Wilde)
Extrait de mon projet Londres en Hipstamatic (2011).

Londres »

23 jan 2011 · Pas de commentaires · 2 413 lectures

« Si les bars à Londres avaient des terrasses comme à Paris,
on y boirait des verres de pluie ». (Somerset Maugham)
Extrait de mon projet Londres en Hipstamatic (2011).

Digressions »

22 jan 2011 · Pas de commentaires · 1 775 lectures

« Un pays n’existe pas s’il ne possède pas sa bière et une compagnie aérienne. Eventuellement, il est bien qu’il possède également une équipe de football et l’arme nucléaire mais ce qui compte surtout c’est la bière ». (Frank Zappa).
Extrait de mon projet Londres en Hipstamatic (2011).

Digressions »

21 jan 2011 · Pas de commentaires · 3 045 lectures

« La Voix de son Maître » – « His Master’s Voice » (HMV)
Extrait de mon projet Londres en Hipstamatic (2011).

Digressions »

20 jan 2011 · Pas de commentaires · 2 304 lectures

« L’effet Vertigo a été utilisé pour la première fois par Alfred Hitchcock dans le film Sueurs froides (« Vertigo » dans sa version anglaise), quand Scottie (James Stewart), qui est sujet au vertige, regarde la rue en contrebas (à 4 minutes du début du film) puis quand il regarde le bas d’une cage d’escalier (deux plans vers la 73e minute et deux autres plans vers la 118e minute). Hitchcock l’utilise aussi dans Psychose »… (Wikipedia)
Extrait de mon projet Londres en Hipstamatic (2011).

Concerts »

19 jan 2011 · Pas de commentaires · 1 836 lectures

« Aller à un concert, c’est de l’autoflagellation sous une forme politiquement correcte ». (Henry Miller).
Extrait de mon projet Londres en Hipstamatic (2011).

Londres »

18 jan 2011 · Pas de commentaires · 1 766 lectures

« Dans chaque église, il y a toujours quelque chose qui cloche » (Jacques Prévert).
Extrait de mon projet Londres en Hipstamatic (2011).

Londres »

17 jan 2011 · Pas de commentaires · 1 933 lectures

« Le carré est un triangle qui a réussi, ou une circonférence qui a mal tourné ». (Pierre Dac)
Extrait de mon projet Londres en Hipstamatic (2011).

Irlande »

16 juin 2010 · Pas de commentaires · 1 856 lectures

Là où le Bloody Sunday a eu lieu (Derry, Irlande du Nord, Avril 2010)
« Ce qui s’est passé le jour du Dimanche sanglant était non justifié et non justifiable. C’était mal. Au nom du pays, je suis profondément, profondément désolé ».

(David Cameron, premier ministre Britannique, 15 juin 2010 – détails)

Digressions »

29 mai 2010 · Pas de commentaires · 2 005 lectures

A Kilkenny. Irlande, mai 2010. (Photo : Benoit Darcy)
« Chaque fois que mon percepteur revenait, je payais un impôt sur le revenu ».
(Raymond Devos)

Londres »

23 mai 2010 · Pas de commentaires · 1 871 lectures

Dans Hyde Park. Londres, mars 2008. (Photo : Benoit Darcy)
« Je suis flexible comme une anguille et vif comme un lézard et travaillant toujours comme un écureuil ».
(Voltaire)

Irlande »

22 mai 2010 · Pas de commentaires · 1 905 lectures

Sligo, Irlande, Mai 2010 (Photo : Benoit Darcy)

« Dans le flou, on n’attend pas de la clarté qu’elle fasse toute la lumière… »
(Jean Rouaud)

Digressions »

18 mai 2010 · Un commentaire · 2 120 lectures

Au pied de la pyramide du Louvre, à l’intérieur du Caroussel, Paris. Avril 2010.

Un touriste fait remarquer à un autre (deux américains ?) ces traces colorées provoquées par la lumière du soleil traversant la pyramide inversée du Caroussel du Louvre… L’autre lui répond « c’est ce qu’ils disent dans le livre ». Intrigué je les observe. L’un des deux tient dans sa main une sorte de guide de voyage dont le titre est « Explore The Da Vinci Code in Paris ».
Soupir…