The Bewitched Hands On The Top of Our Heads, La Boule Noire (Festival des Inrocks, Paris)

Mon plus gros regret du festival. D’abord parce que j’adore ce groupe et que je suis arrivé en retard. J’ai donc pu écouter uniquement les trois dernières chansons dans une Boule Noire pleine à craquer. Ensuite parce qu’il me fût impossible de rejoindre le front de scène et de faire des photos « correctes » tellement le public est massé dans le quelques mètres carrés de la salle. Il faudra donc se contenter de quelques clichés pris à la va-vite au 300mm f/4… Voir d’autres photos bien meilleures chez DPC ou chez Michela. Revoir également leur prestation à FNAC Indétendances au mois d’août. Continuer la lecture de « The Bewitched Hands On The Top of Our Heads, La Boule Noire (Festival des Inrocks, Paris) »

Hockey, La Cigale (Festival des Inrocks, Paris)

Le groupe Hockey se définit lui-même comme le résultat d’une rencontre entre les Talking Heads et The Strokes. Voilà un programme alléchant. Leur concert au festival des Inrocks était le premier pour moi. Disposant d’une fanbase parisienne à la hauteur, les cinq membres du groupe ont littéralement pris d’assault La Cigale. Le chanteur Benjamin Grubin possède un charisme époustouflant. On ne pouvait pas rêver meilleure clôture de cette troisième journée de festival. Continuer la lecture de « Hockey, La Cigale (Festival des Inrocks, Paris) »

The Irrepressibles, La Cigale (Festival des Inrocks, Paris)

Le costume d’un membre des Irrepressibles est plutôt lourd à porter. Au sens propre, bien sûr. Car au sens figuré, leur pop empreinte de théâtralité renvoie aux plus grandes heures du genre, entre cinématographie baroque et folk orchestral. Quel dommage que la programmation du festival des Inrocks les ai contraints à jouer en début de soirée. Autant dire qu’il n’y avait pas 100 spectateurs à la Cigale à cette heure-là. The Irrepressibles vont sortir leur premier album début 2010. Une sortie à ne rater sous aucun pretexte. Continuer la lecture de « The Irrepressibles, La Cigale (Festival des Inrocks, Paris) »

Zak Laughed, La Cigale (Festival des Inrocks, Paris)

Lorsque Zak Laughed monte sur scène, j’entends mon voisin de droite ricaner. « On dirait un pygmée avec une guitare ». Sans doute veut-il se rendre intéressant auprès de la jolie jeune fille qui l’accompagnait. Il faut reconnaître que Zak Laughed n’est pas bien grand. En même temps il a 14 ans… La jeune fille embraye sur un souvenir de voyage « Quand j’étais en vacances à Madagascar, j’ai vu plein de gens de petite taille ». Au moment où je me dis que j’en tiens deux pour mon diner du mercredi soir, Zak commence à jouer, seul sur scène. Continuer la lecture de « Zak Laughed, La Cigale (Festival des Inrocks, Paris) »

Dan Black, La Cigale (Festival des Inrocks, Paris)

Si ce visage vous dit quelquechose, c’est peut être parce que vous avez croisé Dan Black alors qu’il officiait au sein du groupe The Servant. Depuis leur séparation en 2007, cet anglais originaire de Londres a entamé une carrière solo, déjà couronnée de succès. Peut être est-ce parce qu’il a choisi de vivre à Paris ? A la Cigale, ce jeudi 5 novembre 2009, force est de constater que le public parisien du Festival des Inrocks lui a réservé le meilleur accueil.
Continuer la lecture de « Dan Black, La Cigale (Festival des Inrocks, Paris) »

Bat For Lashes, Olympia (Festival des Inrocks, Paris)

C’est donc ça le phénomène dont tout le monde parle ? Franchement, oublions ce concert. La performance fût fade. Sans rythme.
Et ce malgré les quelques artifices comme le duo virtuel par écran interposé. Bat For Lashes, alias Natasha Khan se vante de compter Bjork parmi ses fans. Pas étonnant, l’islandaise doit la considérer comme un reflet tant les mimétismes ne sont plus dissimulables… On passe. Continuer la lecture de « Bat For Lashes, Olympia (Festival des Inrocks, Paris) »

Bad Lieutenant, Olympia (Festival des Inrocks, Paris)

A 53 ans, Bernard Sumner peut s’ennorgueuillir de posséder une carrière bien remplie. Joy Division, d’abord. Puis New Order. Des collaborations avec Johnny Marr, Chemical Brothers, et maintenant, Bad Lieutenant. Véritable buzz de l’automne, le groupe jouait hier à l’Olympia. Distingué et de bonne tenue. Un bon moment. Climax atteint lors de la reprise de Chemical Brothers (le titre Out of Control), enchaîné avec Temptation, un titre de New Order. La fin du concert a paru un peu abrubte aux yeux de plus d’un fan. Continuer la lecture de « Bad Lieutenant, Olympia (Festival des Inrocks, Paris) »

Violens, Olympia (Festival des Inrocks, Paris)

Le groupe Violens nous vient de New York où ils sont la coqueluche des fans d’indie rock. En les écoutant, certains pensent à Wire, d’autres à My Bloody Valentine. Sur le papier, c’était très bon. En live hier soir à l’Olympia, force est de constater que la traversée de l’atlantique avait quelque peu fatigué nos intéressés. Allez, on mise sur les prochaines dates. En attendant, n’hésitez pas à me faire part des vos impressions. Apparement, à en croire ce que j’ai pu voir sur les quelques blogs musicaux que je suis, je ne suis pas le seul a avoir baillé. Qu’en avez vous pensé ? Continuer la lecture de « Violens, Olympia (Festival des Inrocks, Paris) »