Benoit Darcy sur zdar.net


A propos de Benoit Darcy
eMarketer et blogueur dans la musique et les technologies après avoir été journaliste dans ces mêmes domaines pendant plus de 10 ans... Autodidacte assumé tombé dans la marmite du Web en 96. Observateur attentif de l'industrie musicale et des médias en ligne. Un goût prononcé pour l'innovation, le marketing digital et les réseaux sociaux. Et musicien du dimanche aussi. Enfin du dimanche après-midi… Taulier de Chroniks.net (maison fondée en 1999) devenu zdar.net en 2003.

Les 20 derniers billets postés par Benoit Darcy


Publié initialement sur mon blog ZDNet.fr le 13 avril 2014 – Billet express pour relayer les résultats d’une étude de Statista concernant l’usage mobile des réseaux sociaux. Basé sur des chiffres datant du mois de décembre dernier, on constate des disparités entre les différents ténors du secteurs, principalement liés à leurs usage.
Ainsi, Linkedin se consulte majoritairement sur desktop (le mobile ne représente qu’un quart des accès), tandis qu’Instagram est utilisé à 98% sur mobile. Plus étonnement, Pinterest n’est consulté sur desktop que dans 8% des cas.

A l’approche des #Municipales2014 : Faux followers, manipulations, la France à l’heure du marketing politique 2.0

Publié initialement sur mon blog ZDNet.fr le 9 mars 2014 sous le titre « Faux followers, manipulations : la France à l’heure du marketing politique 2.0 » –
L’affaire est largement couverte par la presse généraliste ce week-end. Entre le 7 et le 8 mars, les comptes Twitter de plusieurs personnalités politiques ont connu une hausse très significative – et anormale – de leur nombre de followers. Sont ainsi concernés les comptes d’Anne Hidalgo (PS, candidate aux Municipales à Paris), Jean-Marc Ayrault (PS,  Premier Ministre), Ségolène Royale (PS, ancienne ministre, ancienne …

Whatsapp / Facebook : le décryptage

La semaine dernière a été marquée par l’une des plus importantes acquisitions de l’histoire du Web, celle de Whatsapp par Facebook pour 19 milliards de dollars (document officiel Form 8K à lire ici). De toutes les applications de messagerie instantanée, Whatsapp fait plutôt figure de dinosaure. Pas de fioritures, pas de fonctionnalités très évoluées, un design plutôt terne…

Mais voilà, l’application a séduit 450 millions d’utilisateurs depuis sa création en 2009. Sur le bureau de Jan Koum, le fondateur, on trouve encore aujourd’hui une note de Brian Acton, l’un des premiers …

Arcade Fire – The Reflektors (Pavillon Baltard, Nogent sur Marne)

Voilà probablement l’un des concerts les plus attendus de l’année. Et ceux qui ont eu la chance d’y assister s’en souviendront probablement comme leurs ainés se souviennent de Pink Floyd au Parc de Sceaux ou autres rendez-vous atypiques qui ont marqué l’histoire du rock.

Retrouvez la vidéo du concert de London Grammar au Festival des Inrocks dans son intégralité. C’est ci-dessous, et à partir de 8’00

Papa (Festival des Inrocks 2013, La Cigale)

Gros coup de coeur pour ce groupe en provenance de New York au nom pour le moins paternel. Leur musique navigue entre un rock efficace et une pop enjouée. Au delà de leur incontestable tube Put Me To Work, ce qui impressionne le plus dans cette formation est sans conteste Darren Weiss, le batteur et chanteur lead du groupe.

Matthew E. White (Festival des Inrocks 2013, La Cigale)

Big Inner, le premier album de l’Américain Matthew E. White, méritera de figurer dans les classements des meilleurs albums de l’année, catégorie soul – et pop, et folk, et bande-son du paradis. Car ce grand barbu pacifique, mélomane éclectique et musicien savant, a réussi un coup de maître à l’ancienne, un disque-nuage qui englobe les styles et survole la concurrence.

Young Fathers (Festival des Inrocks 2013, La Cigale)

On adorait déjà leurs disques, sobrement intitulés Tape 1 et Tape 2, proposés par la prestigieuse écurie Anticon de San Francisco. On y vénérait leur soul mutante, inconfortablement installée entre Wu Lyf et TV On The Radio. Mais c’est sur scène que le pacte d’amour éternel s’est scellé.

These New Puritans (Festival des Inrocks 2013, La Cigale)

Les notes sombres des anglais de These New Puritans doivent encore aujourd’hui hanter les murs de La Cigale. Venus défendre leur Field of Reeds sorti au début de l’été, leurs mélodies mélancoliques ont pénétré les esprits, dans le recueillement le plus total.

Austra (Festival des Inrocks 2013, La Cigale)

Vous avez peut être pu suivre ce concert en livestream hier, voici maintenant les photos. Et c’est une Katie Stelmanis tout de blanc vêtue, khôl franc et cheveux frivoles, qui a envoûté la Cigale, distillant ses petites perles aux accents new-wave d’Olympia, le nouvel album d’Austra sorti en juin dernier.

SUUNS (Festival des Inrocks 2013, La Cigale)

Les québécois de SUUNS ont sorti leur nouvel album en mars dernier sous un titre plutôt énigmatique : Images du Futur. Enigmatique comme leur performance ce soir au Festival des Inrocks, dans une Cigale conquise – le mot est faible – et attentive.

Petite Noir (Festival des Inrocks 2013, La Cigale)

La grosse claque. Autant le set d’Austra était prévisible, autant je ne m’attendais pas du tout à apprécier autant Petite Noir. L’homme, Yannick Ilunga, a un destin hors du commun : né à Bruxelles de parents congolais et angolais, il a grandi en Afrique du Sud. Il a créé son style, la noirwave. Sombre ? Evidemment. Du haut de ses 22 ans, Petite Noir a déjà la maturité d’un grand. Et son album n’est même pas encore sorti (fin d’année). A surveiller de TRES près.

Suivez le concert d’Austra ce soir à la Cigale en livestream

Il y a deux ans, avec Feel it Freak, la troupe canadienne de Katie Stelmanis avait réhabilité le khôl, les vieilles dentelles et les ambiances electro-goth.

HollySiz (Festival des Inrocks 2013, Olympia)

Très bonne surprise de cette soirée au festival des Inrocks. Voici HollySiz, alias Cécile Cassel – la demie-soeur de Vincent. Dansante, charmeuse, charnelle, la performance d’HollySiz n’est pas sans rappeller celle d’une certaine Beth Ditto/Gossip, quelques kilos en moins.

Rocky (Festival des Inrocks 2013, Olympia)

Longtemps, Rocky fut une attraction pétaradante des inRocKs Lab, avant de trouver un asile au poil chez GUM (Woodkid, The Shoes). Car les Lillois partagent avec le label ce sens aigu de la fête et de la pop mélangés en des tubes incisifs, malins, secoués par la house-music, désormais monstrueusement produits pour mettre les radios et les blogs à leurs bottes (qui sont faites pour danser).