Cascadeur, Point Ephémère, Paris (11.1.2011)

Première expérience live pour ma part avec Cascadeur. Je l’avais en effet raté au 106 à Rouen n’ayant pas pu être présent à plus de 100 km de Paris ce soir-là…
Puis vînt le clip. L’excellent single Walker sur lequel a notamment collaboré Midlake, dont Cascadeur avait fait la première partie de la tournée française quelques mois plus tôt. Un titre fort, un univers très marqué. Et dès lors, un doute s’installe. Le son et l’image sont-ils indissociables chez Cascadeur ? Oui. Enfin, non. Enfin, c’est compliqué…
En concert l’expérience est globale. Sonore, graphique. Et communicante aussi. Contre toute attente, l’introspection est bel et bien encadrée, et Cascadeur échange souvent avec son public, et même avec un certain sens de l’humour et de l’autodérision. A y réfléchir, on se demande en fait si les titres se suffisent à eux mêmes, une fois le casque ou le masque tombés…
A cette question, je serai tenté de répondre un « oui » franc. Le piano de Cascadeur transporte, les douces mélodies touchent, et une voix douce côtoie la rondeur de nappes synthétiques à souhait. A la mi-temps, c’est la synthése sonore d’une dictée magique qui marque l’entrée dans la phase suivante. Le casque tombe, et Cascadeur revêt son masque. La suite n’est que plaisir…
Les quelques centaines de personnes présentes hier soir au Point Ephémère pourront en témoigner, elles ont vécu un moment unique, qui laisse présager un album qui comptera probablement parmi les meilleurs de cette année 2011. Sa sortie est prévue dans quelques semaines, et une tournée française débutera alors à partir de mars…

Photos du concert de Cascadeur, au Point Ephémère, mardi 11 janvier 2011 à Paris

[flickr album=72157625810564886 num=20 size=Square]

0 réponse sur “Cascadeur, Point Ephémère, Paris (11.1.2011)”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *