A Pékin, place Tian Anmen

C’est non sans émotion qu’on sort de la bouche de métro « Tian Anmen East » pour découvrir l’immense place, ses imposants bâtiments (musée national de Chine, Palais de l’assemblée du peuple, mausolée de Mao Zedong, monument du peuple) et la porte sud de la cité interdite, sur laquelle est accroché le fameux portrait du « Grand Timonier ». Les images de juin 1989 et de « l’homme au tank » (« the unknown rebel ») ont fait le tour de la planète, et sont tellement ancrées dans la mémoire collective qu’on a l’impression de déjà connaitre l’endroit. Assez étonnant comme sensation…
Pourtant ce n’est finalement qu’un épisode dans l’histoire chargée de la place, qui aura connu un destin peu commun, entre révolutions, célébrations, et aujourd’hui : un *intense* tourisme…
La place est en effet visitée par des milliers de personnes, essentiellement des chinois. La présence policière et militaire est massive. La plupart sont en uniforme, les autres sont en civil. La place Tian Anmen constitue l’un des symboles les plus importants de la république populaire de Chine. Des débordements ne sont plus envisageables ici. Et tout est fait dans ce sens. Ainsi, Impossible de la traverser apres 22h, des gardes armés bouclent le périmètre, la zone est tout simplement interdite…






Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *