Diffusion de musique et labels : Internet à la rescousse

Internet et les nouvelles technologies donnent à chacun la possibilité d’être lu, vu et entendu partout dans le monde entier. De la promotion on-line à la vente d’albums, la musique sur Internet prend aujourd’hui de multiples aspects.

Parce qu’il y a eu une vie avant les MyMajorCompany, BuzzMyBand (anciennement NoMajorMusik) et autres Kiss Kiss Bank Bank, je vous ai retrouvé l’un de mes papiers sur le sujet, Diffusion de musique et labels : Internet à la rescousse, écrit pour le magazine Studio Multimédia, en janvier 2000. Eh oui, la production de musique sur le Web ne date pas d’aujourd’hui, et bon nombre des acteurs présentés ici sont d’ailleurs disparus depuis longtemps…
Si la diffusion musicale a connu un si grand boom ces dernières années, cela est non seulement dû à la montée en puissance des ordinateurs, mais aussi aux recherches sur la psycho-acoustique de l’institut allemand Fräunhoffer, à l’origine du format de compression MP3. Pour prendre un raccourci, le principe du MP3 est de soustraire du fichier sonore les données relatives aux fréquences inaudibles par l’oreille humaine.
Les gains de place obtenus par cette méthode s’avèrent impressionnants puisque l’on observe la plupart du temps un ratio de 10:1. Les avantages sont bien sûr un gain d’espace très appréciable, pour une différence souvent à peine audible. Si le MP3 rend la musique beaucoup plus accessible, il n’en reste pas moins que la diffusion des fichiers musicaux reste incontrôlable (il suffit de considérer le cas Napster). Aujourd’hui chacun a l’opportunité de fabriquer ses MP3 chez soi, et les mettre en ligne avec la même facilité.

Le vilain petit canard du MP3 va finir par "se ranger"…

Le Streaming
Rapidement, le problème du copyright a été pris en compte, et l’on a vu apparaître le « Streaming ». Grâce à ce procédé, l’utilisateur ne télécharge pas la musique à proprement parler, mais celle-ci se voit diffusée octet par octet depuis le serveur vers son ordinateur sans qu’il puisse récupérer un fichier à la fin de l’écoute. Evidemment, la diffusion en streaming nécessite des logiciels appropriés, le plus connu d’entre tous étant Real Player. Récemment, dans un effort d’intégrer son propre format à Windows, Microsoft a sorti son format de fichier : Windows Media (WMA).
Le Webcasting
La musique sur Internet se trouve entièrement tributaire des technologies du réseau. Les vitesses actuelles de connexion n’autorisent pas encore la diffusion de musique « en direct » en qualité CD (16 bits, 44.1 kHz), mais sont déjà suffisantes pour permettre l’émergence de plusieurs radios et TV « on-line ». Celles-ci présentent surtout l’intérêt de proposer un contenu thématique plus pointu que leurs homologues Hertziennes. Citons à titre d’exemple RTL, OuïFM ou encore CanalWeb.
Pour trouver des fichiers musicaux au format MP3, les sites les plus célèbres sont incontestablement Mp3.com, Audiodiner.com, ou encore Dmusic.com. Ils vous donneront le moyen de télécharger de la musique en toute légalité (écoute partielle de titres, mise à disposition d’extraits d’albums, achat en ligne).
Promouvoir sa musique
Internet constitue également un formidable moyen de promotion. Preuve en est, l’apparition assez récente de nombreux sites destinés à populariser les futurs « grands » de la scène musicale. Les Majors y ont de plus en plus recours pour rechercher de nouveaux talents ; ces sites peuvent donc potentiellement être le début d’une grande carrière… En attendant l’explosion de la première Cyber-Star, nous avons comparé les principaux sites de promotion d’artistes qui figurent sur le Web. Notre choix s’est porté sur huit sites que nous avons comparés à l’aide de critères mettant en exergue aussi bien le point de vue de l’auditeur que celui de l’artiste.

Labels on-line : le comparatif

De nombreux labels on-line se sont lancés sur le web. Voici les plus intéressants.
Besonic
Besonic offre le concept le plus original de notre sélection : être à la fois spectateur et artiste. Vous avez en effet la possibilité de gérer votre propre sélection musicale, la partager avec d’autres internautes, la modifier à loisir, et devenir en un tour de main le producteur de vos propres œuvres en diffusant vos créations originales de façon très simple.

Enternote
De la chanteuse à texte produite indépendamment jusqu’aux dernières tendances musicales, de l’amateur très éclairé au professionnel, le label Enternote est l’un des rares à rassembler cette sélection musicale si spécifique à l’Hexagone. Reste à développer le bouquet de services en ligne et la fiche de présentation des artistes.

France MP3
Accessibles et complets, les services proposés par FranceMP3 nous paraissent appropriés pour diffuser et promouvoir facilement et rapidement vos œuvres musicales sur le Web. Cependant, cette offre se paye au prix d’une forte rétribution pour le « producteur » (70 %) et d’un catalogue de titres pas assez sélectif et trop « anonyme ». A vous de trouver la bonne formule pour sortir du lot !

MusiCast
Musicast fait partie des plus anciens sites de promotion d’artistes. Toutefois, le site ne semble pas avoir pris à temps la vague « MP3 » et se voit désormais dépassé par ses concurrents. Son concept de fédération des activités musicales demeure malgré tout intéressant.

Musique Pro
Français et original. Le contenu de Musique Pro remporte largement la faveur d’un public en quête d’artistes nouveaux, « qualifiés » et produits indépendamment jusqu’à leur fiche de présentation (qu’ils peuvent d’ailleurs mettre à jour directement). L’offre de Musique Pro est la seule offre payante de notre comparatif (39 francs par mois).

PeopleSound
Le contrat de dix pages à retourner complété et signé, accompagné de votre biographie, photos et soumission de trois titres, démontre l’orientation professionnelle de ce site. L’artiste y est d’ailleurs accueilli comme dans une maison de disques ou un label, la sélection des artistes est la plus sévère de notre comparatif et semble favoriser la langue anglaise, plus commerciale…

True World Music
Lancé au début de l’année dernière, Abbaye Production propose trois services destinés principalement aux auteurs/compositeurs, aux arrangeurs et aux sociétés évoluant dans le domaine de la communication, de la publicité. En sa qualité d’intermédiaire entre création musicale et support de diffusion, Abbaye Production se révèle être le service le plus « spécialisé » de notre sélection.

Vitaminic
Venu d’Italie, européen et présent aux USA, Vitaminic est orienté vers l’artiste international, plus que vers l’auditeur/internaute. L’éventail de services est en effet très large pour les initiés et la promotion assurée (fan club, traduction en six langues, fiche détaillée, actualité…) En revanche, la présentation graphique des fiches nous est apparue austère et parfois désordonnée…

0 réponse sur “Diffusion de musique et labels : Internet à la rescousse”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *