Passion Pit, La Cigale (Festival des Inrocks, Paris)

Passion Pit est venu conclure la quatrième soirée du festival des Inrocks à La Cigale. Grosse affluence, d’ailleurs, dans la salle parisienne, ce qui contraste avec les jours précédents. J’avais déjà passé un bon moment lors de leur prestation à Rock en Seine, sur la scène de l’industrie, ce fût encore meilleur cette fois, probablement parce que la musique de Passion Pit se prête plus à une performance en salle qu’en plein air, et aussi parce que ce soir, le gang de Cambridge, Massachussets, était dans un état de grâce rare.Autant dire que le public ne s’y est pas trompé. Massé par strates, les 10-20 ans collés à la scène, les 20-30 derrière, et les autres plus loin, il n’a pas fallu bien longtemps pour que tout ce beau monde sautille. Certain(e)s tentent une montée sur scène. Une jeune fille arrive même à s’attirer les faveurs du chanteur Michael Angelakos… Les copines sont jalouses. Forcément…

Sur le plan musical, peu de surprises. La setlist puise largement dans l’album Manners. Pour beaucoup, le son des Moog et autres bijoux électroniques branchés dans la sono de La Cigale est quasi-orgasmique. Mention spéciale à Angelakos qui manifestement a résolu ses problèmes de justesse constatés à Rock en Seine et à Bonnaroo, j’en tiens pour preuve cette vidéo :

0 réponse sur “Passion Pit, La Cigale (Festival des Inrocks, Paris)”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *