Hadopi : que pense Cindy Sander du téléchargement ?

La semaine a donc tenu ses promesses. Beaucoup de houle et beaucoup de heurs concernant les débats sur la loi Hadopi et l’avenir des échanges sur Internet. J’ai passé pas mal de temps cette semaine à lire le point de vue des uns et des autres sur Hadopi. Quelques bons articles à signaler comme par exemple celui d’Homo Numericus sur l’après Hadopi. L’un des rares à sortir du cadre purement descriptif  des différentes mesures et sanctions prévues par la loi…
Néanmoins, parce qu’on est vendredi, et devant la profusion d’articles anxiogènes produits souvent à juste titre depuis quelques semaines, je veux ici prendre un peu de distance et vous faire partager une vidéo inédite. C’était en juillet 2008, nous rencontrions alors Cindy Sander, candidate malheureuse de La Nouvelle Star, alors en pleine « gloire » suite au carton de son single Papillon de Lumière.
J’ai failli perdre 18 fois mon sérieux lors de cette interview de Cindy Sander que bien des confrères n’auraient simplement pas daigné faire, par peur de ne plus jamais pouvoir postuler à un poste de journaliste aux Inrocks. Je trouvais pour ma part intéressant d’en savoir un peu plus sur la machine à buzz du moment. Connaître les motivations, les moyens, les aspirations. A la fin de l’interview, je demande à Cindy Sander de nous donner son point de vue sur le téléchargement. Voici la vidéo (cette question n’a pas été retenue dans le montage original de l’interview de Cindy Sander sur MusicSpot.fr) :

0 réponse sur “Hadopi : que pense Cindy Sander du téléchargement ?”

  1. Je ne connaissais pas cette interview, ni votre site. Bravo pour cette vidéo qui montre Cindy qui une fois de plus à tout compris !! Je vous contacte en privé car j’aimerai récupérer votre video pour un de mes blogs, merci pour votre réponse

  2. J’aime le « Ah ouais…Ils avaient tous le CD… »
    Sacrée Cindy, c’est plutôt mignon…au fond… Et pas vraiment différents de l’avis de pas mal de nos musiciens.
    De quoi se poser des questions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *