L'iPhone pourrait attirer plus d'acheteurs que prévu

A quelques jours de la sortie américaine du smartphone le plus convoité de tous les temps, un cabinet d’étude dresse un rapport flatteur pour Apple. Alors que la firme californienne vise 1% du marché, l’étude montre qu’elle pourrait aller bien plus loin.

C’est à l’institut de recherche américain ChangeWave Research que revient une telle appréciation. Selon leurs analystes, l’iPhone pourrait éclipser fortement d’autres terminaux jusqu’alors très appréciés par les professionnels souhaitant disposer un terminal mariant fonctionnalités à la pointe de la technologie et design flatteur, comme par exemple le BlackBerry Pearl.

Conduite en avril, l’étude montre qu’un quart des acheteurs potentiels de ce segment de marché sont décidés à acquérir un iPhone dès sa sortie. Jusqu’alors, seule RIM avait été capable d’une telle prouesse avec certains modèles de BlackBerry.

Mais l’iPhone pourrait, selon ChangeWave, également effectuer une percée là où on l’attend le moins, à savoir sur le marché des professionnels. L’étude montre ainsi que près de 10% des professionnels sondés préférerait disposer d’un iPhone que de leur smartphone actuel.

Autre indice, et non des moindres, le cabinet mesure en continu le « potentiel d’attraction » de différentes marques de la téléphonie mobile. Ainsi, depuis l’annonce de l’iPhone fin 2006, ChangeWave a enregistré une baisse du potentiel attractif de Mototola, Nokia et Palm. Des baisses respectives de 5, 3 et 10 % d’intention d’achat.

Un analyste de ChangeWave confie ainsi à Reuters: « Le lancement de l’iPhone pose un challenge à Palm, Motorola et Nokia. Alors que tous avait segmentés leurs gammes, opposants le secteur « grand public » et le secteur « professionnels » l’iPhone sème le trouble en adressant les deux types de publics. »

Bien malin est celui qui pour l’heure peut affirmer que l’iPhone s’imposera dans le monde de l’entreprise tant les spécificités y sont nombreuses (hégémonie de Microsoft Exchange, politiques de sécurité, etc.). Apple n’est en outre pas réputé pour sa présence dans le monde professionnels, hors domaine très verticaux comme par exemple la création graphique et le traitement vidéo.

Reste que l’iPhone dispose de nombreux atouts pour conquérir une large variété de public.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *