Les batteurs sont de sortie à la Yamaha Rock Night

J’ai quelques amis batteurs. Nul n’est parfait. Et il se trouve que j’étais invité (merci Estelle) à la Yamaha Rock Night du 11 octobre dernier à la Cigale. J’avais promis à ces quelques amis à baguettes de réaliser dans ces colonnes un petit compte-rendu de la manifestation. Malheureusement une actualité professionnelle particulièrement chargée en a retardé l’écriture…
Pour commencer, un extrait du communiqué de presse : Yamaha, collabore toute l’année avec des artistes internationaux et cette fois, réunit sur une même scène un véritable « All Star » de batteurs Rock pour un concert unique. All Star, le terme n’était pas usurpé puisque j’ai pu voir sur scène (et dans le désordre) Tommy Aldridge (Whitesnake, Ozzy Osbourne), Hervé Koster (Louis Bertignac), Mark Richardson (Feeder, Skunk Anansie), Fred Ceraudo (Pleymo), Jacques ‘keuj’ Sahuguède (Watcha), et le spécial guest de la soirée : Louis Bertignac.
Si le but avoué de la soirée était de promouvoir la marque Yamaha et les technologies utilisées sur les batteries de la firme japonaise (micro/capteur Subkick, cerclage bois, etc.), j’ai pu découvrir des musiciens que je ne connaissais pas comme par exemple les batteurs de Pleymo et de Watcha qui avaient pour une fois la vedette.
En dépit du peu d’affinités que j’ai avec le style « neo-métal », j’ai été vraiment impressionné par leur niveau technique qui montre véritablement comment la pratique de l’instrument a évolué depuis ces trois dernières décennies. Vous l’aurez compris, ce fût une soirée bien agréable, j’espère que le principe de base sera décliné…
Amis batteurs, n’hésitez pas à aller voir la galerie de photos de la soirée ainsi que la vidéo de la prestation hallucinante de Tommy Aldridge, qui, ayant sans doute abusé de drogue vitamines, a fini son set à mains nues…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *